Comment préparer votre accouchement naturel ?


L’accouchement bien qu’il soit un acte naturel peut faire peur aux futures mamans. Si vous avez choisi l’accouchement naturel, mettez à profit les prochains mois de votre grossesse pour vous préparer pour le grand jour.

Renseignez-vous sur le déroulement d’un accouchement naturel

Afin de vous préparer mentalement à votre accouchement naturel, vous devez connaitre les mécanismes de l’accouchement physiologique. Ainsi, renseignez-vous sur les étapes importantes de l’accouchement naturel: la dilatation du col, la naissance du bébé et la délivrance. Comme l’accouchement naturel ne peut être programmé, vous devez aussi connaitre les signes annonciateurs du début du travail. Attardez-vous également sur les rôles des hormones mises en jeu pendant l’accouchement. Vous apprendrez par exemple que c’est l’ocytocine qui déclenche les contractions et les endorphines vous permettent de supporter la douleur. Les cours de préparation à la naissance vous aideront aussi dans votre quête d’information. Vous pouvez poser toutes les questions qui vous intéressent au professionnel de santé lors de ces cours. Par ailleurs, le médecin ou la sage-femme qui dispense les cours vous donnera le plus d’explications possible sur ce qui vous attend lors de l’accouchement. Vous pouvez également vous rendre sur ce site pour collecter toutes les informations dont vous aurez besoin pour que votre grossesse se déroule dans les meilleures conditions.

Envisagez des méthodes alternatives pour la gestion de la douleur

C’est la douleur de l’accouchement que les futures mamans appréhendent le plus lorsqu’on parle d’accoucher par voie basse. Il ne faut pas oublier que mettre au monde son enfant par voie basse est naturel pour la femme. Votre corps a tout ce qu’il faut pour surmonter la douleur pendant tout le processus. Pendant l’accouchement naturel, vous n’aurez recours ni à une péridurale, ni à une intervention médicale. Toutefois, vous pouvez apprendre des méthodes de gestion de la douleur pendant les mois précédant votre accouchement. Il en existe plusieurs : le yoga, les exercices de respirations, l’hypnose, l’acupuncture, les massages, la méditation ou encore la musicothérapie. Pour que ces méthodes marchent, il est important de les pratiquer régulièrement pendant la grossesse. De nos jours, les sages-femmes peuvent recevoir des formations en hypnoanalgésie et en acupuncture. Les exercices physiques aident aussi à préparer son corps pour l’accouchement. Si vous n’en faites pas, il est temps de vous y mettre. Cependant, consulter votre sage-femme ou votre gynécologue pour les conseils dont vous aurez besoin sur ce point.

Rédigez votre projet de naissance

La mise en place d’un projet de naissance vous aidera à préparer votre accouchement naturel. Pendant cette étape, vous devez collecter tous les renseignements qui vous aideront à faire face à votre accouchement avec sérénité. C’est aussi le moment de poser des questions à votre professionnel de santé. Pour votre projet de naissance, vous devez :
– Choisir le professionnel de santé qui vous accompagnera (sage-femme, gynécologue, personnel de soin) Opter pour quelqu’un qui saura vous mettre en confiance.
– Choisir l’établissement dans lequel votre accouchement va se dérouler. Il peut s’agir d’un hôpital ou d’une maternité selon votre choix. Pour cela, vous devez vous renseigner sur ce que ces établissements ont à vous proposer.
– Choisir la personne qui vous accompagnera pendant l’accouchement.
En rédigeant un projet de naissance, vous n’aurez plus qu’à vous soucier de l’accouchement le jour J.